Bonne nouvelle, les dates de report pour « Monsieur Optimiste » sont ouvertes. Vous pouvez donc nous contacter pour choisir vos dates sans tarder !

Le Théâtre Le Public et le Festival Bruxellons ! s’associent pour ouvrir une parenthèse inattendue et imaginer nos retrouvailles au coeur de l’été au Château du Karreveld : « Prenons l’air ! »

Tout sera pensé et aménagé au mieux, et nous serons à tout moment attentifs aux nouvelles directives, pour vous permettre de passer des soirées en toute sécurité.

Comment réserver vos places ?
- Les abonnés et spectateurs qui ont des places payées de la saison 2019-2020 sont prioritaires jusqu’au 1er juillet 2020 pour effectuer leur report.
- Par téléphone au 0800 944 44 du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00.
- Par mail en communiquant votre numéro de commande, le nombre de places à reporter et la zone souhaitée.

Quelles mesures sanitaires seront prévues ?
Toutes les mesures définies par le conseil national de sécurité en vigueur au moment de votre représentation seront respectées. Nous avons la capacité d’adapter le nombre de places et le protocole d’accueil si la situation évolue.


De son père, il avait l’image d’un pharmacien de quartier installé dans une vie « sans histoire ». Et cependant, à la disparition de ses parents, en rangeant leurs tiroirs, que ne trouve-t-il pas ? Derrière l’homme respectable et tranquille, le fils découvre un père résistant, un aventurier, un Don Quichotte original et audacieux. Et une mère aussi courageuse que discrètement fantasque. À deux, ils déploieront une imagination débridée pour échapper aux nazis et plus tard, à la sureté de 
l’état…

Alain Berenboom, l’auteur, retourne à ses racines sur les pas de son père, cet homme aux facettes contradictoires. Ce « mauvais juif » lecteur de la bible, nostalgique d’une Pologne idéalisée, rêveur de Terre Promise et de kibboutz. Ce réfugié qui aimait tant cette Belgique qui l’avait accueilli.… Ce merveilleux et indéfectible optimiste.

Décalquant l’humour de l’auteur, Christine Delmotte restitue le « Monsieur optimiste » du roman (prix Rossel 2013) avec une loyauté sans faille. Servie par deux comédiens magnifiques qui incarnent Chaïm et Rebecca en orfèvre du jeu. Ils nous relatent l’existence incroyable de ces personnes qui se sont tues, épargnant à leur fils le récit d’une histoire indicible, et espérant faire de lui, un vrai petit « belge ».