Suite aux mesures sanitaires du Conseil National de Sécurité de juillet 2020, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler ce spectacle pour cette saison et d’en reporter les représentations ultérieurement.


Nous les côtoyons tous les jours, depuis toujours. Nous savons qu’ils sont là, qu’ils survivent dans l’ombre. Comment est-ce possible ? Dans une société opulente comme la nôtre ? Notre société aurait-elle « besoin » de cette image inversée de nous-mêmes ? Qui sont ces marginaux aux visages ravagés ? Ce sont les clochards. Fous d’exclusion. Fous de pauvreté. Fous d’alcool. Et victimes surtout. D’une dégringolade sociale ou familiale. De la vie qui parfois réserve des coups terribles.
Patrick Declerck, psychanalyste et auteur fabuleux, a suivi les clochards de Paris pendant quinze ans. Incognito, en immersion complète, il a partagé leurs nuits… Un patient l’obsède encore : Raymond qui était devenu son ami. Raymond qui s’est laissé mourir une nuit d’hiver, à la porte du centre d’accueil.

Emmanuel Meirieu, le metteur en scène, transpose sur le plateau ces Naufragés et nous met en présence de personnes que nous n’aurions sans doute jamais rencontrées. Un homme se raconte dans une langue superbe, brisé, viscéralement perdu, exclu. Une immersion dans un monde sans pitié, sans lois, sans amour. Et cependant un spectacle d’une grande beauté, immense d’humanité, de bonté et de fraternité.