Evénements/Actualités

Retour aux Evénements/Actualités

Photos

La Troupe

Vidéos

Pas de vidéo disponible pour le moment.

31/03/2011

Le Public prend un coup de jeunes - LE SOIR 30 mars 2011



Le Public prend un coup de jeunes

article de Jean-Claude Vantroyen - (photo © Sylvain Piraux )

paru dans LE SOIR du mercredi 30 mars 2011

Le Public innove pour la prochaine saison. Il se crée une troupe de jeunes à l'année. Après des auditions, neuf acteurs et actrices sortis des écoles sont engagés pour participer à cinq projets artistiques. Chloé, Baptiste et les autres vont se retrouver sur scène pour un « Cyrano » foisonnant autour d'Olivier Massart.

"C'est une super-opportunité de jouer pendant un an pour une jeune comédienne comme moi », dit Chloé. « C'est une chance d'être inséré, de côtoyer des gens qui ont beaucoup d'expérience, des metteurs en scène, des acteurs, toute une équipe », ajoute Baptiste. Baptiste Blampain et Chloé Struvay, 23 ans chacun, sont deux des neuf acteurs que le Théâtre Le Public vient d'engager pour toute la nouvelle saison. Un engagement à l'année, ce n'est pas fréquent, même pour des chevronnés des planches. On peut comprendre leur joie.

« C'est inespéré. on passe des auditions et voilà une opportunité de travailler en équipe pendant un an, reprend Chloé, qui est sortie du Conservatoire de Mons, comme Baptiste. C'est assez incroyable. C'est un métier qui s'apprend en pratiquant. Alors on pratique, et c'est vraiment génial. »

La saison 2011-12, Chloé, Baptiste et les autres feront plusieurs créations. Il y aura Quand j'avais cinq ans je m'ai tué, Dracula, La Fausse suivante, d'autres encore. Et puis le pari Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand. Autour d'Olivier Massart en Cyrano, il y aura une trentaine d'acteurs sur la scène, dont les neuf jeunes en question, et les dix autres qui leur succéderont la saison 2012-13.

D'une pierre trois coups

« Je voulais aborder des textes qui exigent beaucoup d'acteurs et qu'on ne joue que peu parce que c'est cher, explique Michel Kacenelenbogen, le directeur du Public. Nous devons proposer du divertissement intelligent pour le public le plus large possible. Alors je me suis dit : si on créait une troupe à l'année, comme dans le temps. Dans les pièces de répertoire, il y a beaucoup de petits rôles intéressants : pourquoi pas des jeunes ? »

Cette initiative rejoint un autre constat de Kacenelenbogen : « Il y a aujourd'hui une uniformisation des théâtres en Communauté française. Il n'y a plus de spécification. Les saisons se ressemblent partout, les théâtres manquent de différenciation. Ceci, c'est aussi une manière de faire du théâtre autrement. »

Et voilà l'offre lancée dans les écoles. Quelque 200 personnes se sont présentées pour être auditionnés. Neuf ont été choisies pour cette saison, dix pour la suivante. « On fait ainsi d'une pierre trois coups, reprend encore le directeur : on met en scène des pièces peu jouées, on engage des jeunes et on joue la passerelle entre les écoles et la pratique. Et cela ne se fait pas au détriment des artistes confirmés : ce sont des emplois artistiques en plus. et on continuera cette action. »

Chacun de ces jeunes jouera quelque 150 représentations la saison prochaine. De quoi acquérir une belle pratique du métier. « C'est ce que nous voulons faire de toute façon : continuer le théâtre ! », s'écrient Chloé et Baptiste. Ils sont bien partis.

 


Laisser un commentaire



Pas encore inscris ? Inscrivez-vous

* champs obligatoire


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet événement.

Fédération Wallonie-Bruxelle Culture.beNostalgieLa LibreLa LibreLe Vif